La question de sens au Moyen Âge

 

Réunies pour rendre hommage au professeur Armand Strubel, connu dans l’Université pour ses qualités scientifiques autant que pour son engagement humain, les quarante-quatre études présentées ici se proposent de repenser la question du sens au Moyen Âge à partir de ses travaux fondateurs et des analyses du double sens qu’il a lui-même proposées, en particulier dans ses deux ouvrages majeurs dédiés à l’étude de l’allégorie médiévale.

Le propos se déploie autour de ses trois grands corpus de prédilection – la Rose, Renart et le Graal avec pour rayonnement les grands textes de la littérature allégorique – et sous l’œil des spécialistes de littérature, de linguistique, d’histoire et d’histoire de l’art, mais il s’ouvre également à des analyses portant sur les champs épique, dramatique, hagiographique ou historiographique nécessaires à la théorisation d’ensemble. Les élèves, collègues et amis du maître explorent ici collectivement les procédés et les techniques du double sens et leurs enjeux poétiques, rhétoriques, génériques ou herméneutiques pour saisir dans leur ensemble et dans leur variété les processus de mise en œuvre du sens. Du simple mot aux tropes les plus complexes, tous les rouages des machines du sens sont ici démontés et remontés en senefiance de joie et de delit.

 

melangesas-final_table_des_matieres_240517.pdf